Comment protéger les enfants des écrans ?

La lumière bleue provoquée par les écrans que ce soit tablettes, smartphones, télévision est devenu un sujet primordial quant à la qualité de vie des enfants étant donné que l’utilisation du numérique ne cesse d’augmenter et dès le plus jeune âge.

Dès la naissance, les enfants sont exposés à la lumière bleue qui est mauvaise pour la vue, notamment parce que le cristallin de l’enfant ne joue pas encore complètement son rôle de filtre, il laisse passer six fois plus de rayons que celui d’un adulte. Si ces écrans sont utiles et ludiques à petite dose, ils ont un effet néfaste sur la santé s’ils sont trop utilisés.

Des enfants exposés aux écrans dès le plus jeune âge

Les enfants de 6 à 12 ans passent en moyenne 21 heures par semaine devant des écrans. La surexposition à la lumière bleue peut les conduire à une fatigue oculaire, à des maux de tête, ainsi que des picotements des yeux et sur le long terme cela pourrait engendrer des risques de myopie et de DMLA (dégénérescence maculaire liée à l’âge).

Tandis que les jeunes de 12 à 17 ans passent en moyenne plus de 42 heures par semaine sur les écrans ! Soit le double du temps passé chez les 6-12 ans. En effet, les spécialistes conseillent de prendre de bonnes habitudes pour limiter les effets de la lumière bleue présente dans les tablettes, mais aussi les écrans d’ordinateur, téléphone portable et dans l’éclairage des maisons.

De nouvelles études ont confirmé ce danger en soulignant le lien entre la lumière artificielle bleue émise par les écrans et les troubles du sommeil conduisant à des troubles du déficit de l’attention et d’hyperactivité (TDAH) chez les petits.

Même si les écrans sont pratiques, ils restent tout de même addictif. La prudence s’impose face à une exposition trop importante des enfants aux écrans qui peuvent avoir de lourdes conséquences.

Les risques de la surexposition aux écrans pour nos enfants

En France, les foyers sont dotés de 5 à 6 écrans en moyenne. L’écran le plus répandu est la télévision avec 94% des foyers français équipés. Les écrans et le numérique font partie intégrante de notre quotidien.

Les enfants ont du mal à décrocher de ce monde virtuel. Certains d’entre eux deviennent même accro à ces nouvelles technologies.

Les écrans sont dangereux pour les yeux

De longues séances devant un écran peut apporter une sécheresse oculaire. Si l’enfant est myope, astigmate ou hypermétrope, l’utilisation massive des écrans reste néfaste pour l’œil de l’enfant.

De plus, la lumière bleue est mauvaise pour la santé de l’œil d’un enfant. Le cristallin de l’œil d’un petit enfant est encore en formation. Si votre enfant a une correction optique, il est préconisé de prendre des verres de lunettes anti-lumière bleue.

Des dangers pour la mémorisation et la concentration chez l’enfant

Un enfant qui passe plus de 2 heures devant un écran d’ordinateur, de télévision ou d’une tablette a de moins bonne capacité cognitive. Cet impact sur ces capacités a été démontré par une étude menée par une équipe canadienne.

Une exposition massive et précoce des écrans chez les enfants entraînent des difficultés de mémorisation et de concentration. Les enfants surexposés aux écrans ont plus de risque de développer un retard d’apprentissage et de langage.

Les bruits et les lumières des écrans attirent toute l’attention de l’enfant, jusqu’à parfois le rendre passif. Il ne portera pas autant d’intérêt aux activités extérieures et à l’environnement qui l’entoure.

Les écrans nuisent à la qualité du sommeil de l’enfant

La lumière bleue des écrans affecte la production de la mélatonine, l’hormone qui régule notre rythme de sommeil. Cette lumière bleue a un effet sur l’horloge biologique. Elle entraîne un décalage de l’horloge biologique et retarde l’endormissement.

Des troubles du comportement chez l’enfant

De nombreuses études révèlent que la surexposition des enfants aux écrans engendre des troubles du comportement. Les enfants sont sujet à la frustration, à de l’hyperactivité et à des états de colères. Certains d’entre eux peuvent même devenir agressif sur le long terme. Bon, évidemment nous ne voulons pas vous faire peur, ces cas restent rares mais vous devez connaître tous les dangers.

Un impact négatif sur la santé de l’enfant

La surexposition des écrans engendre une certaine sédentarité chez l’enfant. En effet, l’utilisation excessive des nouvelles technologies réduit le temps des activités physiques et augmente le risque d’obésité, alors que les enfants sont censés être en pleine forme pour leur jeune âge.

Comment protéger ses enfants face aux écrans ?

Limiter le temps passé devant les écrans

Que ce soit pour regarder des dessins animés sur YouTube, pour discuter leurs amis ou simplement surfer sur Internet, les écrans sont devenus un véritable indispensable pour les jeunes. Pour éviter une surexposition des écrans, il est indispensable d’instaurer des règles à la maison dès lors que l’enfant commence à explorer Internet.

Il est tout de même déconseillé d’interdire complètement l’utilisation des écrans. C’est la meilleure solution pour créer une frustration chez l’enfant qui se jettera sur sa tablette lorsque vous ne serez pas à le surveiller.

Il est nécessaire de planifier des créneaux horaires pendant lesquels l’enfant pourra utiliser ses appareils. Ce planning dépendra de son âge.

Les spécialistes conseillent d’interdire l’utilisation des écrans durant certaines plages horaires de la journée :

  • Le matin, les écrans captent l’attention de l’enfant et fatigue son système attentionnel ;
  • Pendant les repas, qui sont des moments de partages et d’échanges en famille ;
  • Le soir avant de dormir, il est déconseillé d’utiliser les appareils avant d’aller se coucher car les écrans favorisent le retardement de l’endormissement et une mauvaise qualité de sommeil.

La règle 3-6-9-12

L’Association Française de Pédiatrie Ambulatoire à relayé la règle “3-6-9-12” afin de prévenir l’exposition des écrans chez les enfants. Cette méthode a été crée par Serge TISSERON en 2008.

Voici la règle 3-6-9-12 :

  • Avant 3 ans, éviter le plus possible tous les types d’écrans (télévision, écrans non interactifs),
  • À partir de 3 ans, la télévision peut être introduite mais avec modération,
  • Pas de console de jeu personnelle avant 6 ans (console portable ou autre),
  • À partir de 9 ans, initiez votre enfant à Internet et expliquez-lui les dangers tout en limitant son utilisation ;
  • À partir de l’âge de 12 ans, vous pouvez laisser votre enfant naviguer seul sur le Net tout en continuant de l’accompagner et de prévenir les risques.

Contrôler l’usage des écrans par les enfants

En terme de sécurité numérique, il est grandement conseiller de garder le contrôle sur l’utilisation d’Internet qu’exerce votre enfant.

De nos jours, l’utilisation d’Internet n’est pas sans risque. On peut y trouver tout ce qu’il y a de pire (pornographie, pédophilie, images choquantes..).

Cela dit, il est facile de se protéger en utilisant des moyens, dont le plus connu est le contrôle parental. L’avantage du contrôle parental c’est que vous n’avez pas besoin de dépenser du temps à surveiller votre enfant, le contrôle parental le fera lui même et vous pourrez le personnaliser afin de choisir les différentes restrictions que vous voulez mettre en place.

Montrez l’exemple !

N’oubliez surtout pas que votre enfant prend exemple sur vous ! Si vous êtes en permanence scotchés derrière votre téléphone, votre enfant considérera cela comme quelque chose de normal. Vous devez changer certaines vos habitudes et limiter votre temps passé devant les écrans. Lorsqu’un moment de libre se présente, évitez d’allumer un écran et privilégiez les activités familiales.

No Comments

Post a Comment